Episode 89 - Et toujours, le sourire

Publié le par L'Arche de Porquerolles

Cliente, j'aime être accueillie - et servie - avec le sourire. Et, comme je suis exigeante, j'aime les sourires sincères - les commerçants, serveurs, prestataires heureux de faire leur métier et de servir le client. 

Face à un fournisseur ou partenaire qui s'adresse à moi avec indifférence, impatience, lassitude... Je décide en général aussitôt de tourner les talons - combien de bars ou de restaurants quittés pour cause de mauvais accueil, et jamais refréquenté. Et je me fends - parfois - d'une remarque cinglante: "il faut payer un supplément pour le sourire?"

Hôtelière, je tiens donc à offrir à nos clients un accueil chaleureux, une information courtoise, un sourire.

Et puis il y a des jours comme ça...

Où, malgré toute l'amabilité - sincère - que vous déployez, malgré le sourire que vous gardez face à des clients râleurs, exigeants, insatisfaits, voire discourtois, votre interlocuteur persiste à se montrer, au mieux, indifférent et grognon, au pire, désagréable. 

Ces jours-là, le sourire pâlit parfois, et vous vous surprenez à faire preuve de plus d'indulgence envers vos confrères et autres prestataires de services grognons. Si la qualité du service est une notion absolument indissociable du métier d'hôtelier, la réciproque logique serait, de la part du client, un minimum de respect et de courtoisie - oserais-je aller jusqu'à l'amabilité? Certes, un client est en droit de se plaindre, d'exprimer une insatisfaction, un mécontentement. 

Certes, un client n'est pas là pour se montrer reconnaissant de la qualité du service rendu, de l'amabilité de l'accueil, de la disponibilité du personnel: il paye, il attend sa contrepartie, il n'a pas besoin d'en faire plus. 

En théorie. 

En pratique, l'hôtelier reste un être humain. A qui, tout client soit-on, est dû un minimum de courtoisie.

Je remercie donc, au nom de l'équipe de l'Arche, les clients charmants, agréables, polis, qui nous font confiance et séjournent chez nous. Chers clients, votre gentillesse est un des éléments les plus agréables de notre métier. 

Publié dans Profession hôtelier

Commenter cet article

nanou 30/09/2010 16:36



Moi pareil, j'essaie d'être toujours polie, et généralement je glisse un petit "bon courage" surtout aux heures de pointe...


De la même manière ma puce de 2 ans dit toujours bonjour/s'il te plaît/merci/au revoir, et ce depuis qu'elle sait parler. Si je ne dois lui apprendre qu'une chose ce sera la politesse...
Evidemment comme ça elle fait craquer les caissières des supermarchés qui sont toujours superaimables avec nous !!



mir2b 30/09/2010 11:04



A 100 % d'accord avec toi et Nanou. Aux caissières de supermarché (et même aux caissiers!!!) et à tous les prestataires de service, je dis toujours "Bonjour", "Merci", "SVP". J'oublie "Au
revoir". Et dites-moi un peu ce que cela coûte?


Et merci encore de ton blog!!!



nanou 31/08/2010 14:54



Bravo ! C'est vrai que malheureusement certaines personnes estiment qu'en payant elles sont dispensées des plus élémentaires règles de politesse...


Combien de visiteurs passent devant moi sans même répondre à mon bonjour, pour se rendre directement dans la boutique du musée ou tout simplement se plantent devant moi en lançant un sommaire "2
entrées" !? Ca donne envie d'oublier mon habituel petit speech de présentation (qui permet notament aux visiteurs de choisir la formule désirée car nous avons 2 musées, et un billet couplé pour
les 2) et de répondre tout aussi sommairement "10 euros" (le prix maximum).


Non mais.