Episode 82 - Quiproquo

Publié le par L'Arche de Porquerolles

Intérieur jour. Mademoiselle la Directrice tapote sur son clavier. Entre Monsieur le Serveur, qui s'écrie:

"Elle est où la branleuse?"

 

Vous manquez en avaler de travers la crêpe que vous êtes en train de boulotter en douce (avec crème de marron et chantilly, ce serait gâcher), et vous efforcez péniblement de retrouver votre langue pour chanter pouilles à l'insolent: employer un tel vocable pour parler de votre dévouée collègue (aka Mademoiselle la Serveuse) est intolérable, vous allez remonter les bretelles du peu galant.

 

Monsieur le Pizzaiolo réplique:

"Elle est là, sur le comptoir."

Sauf à penser que la crème de marron comporte des substances hallucinogènes, vous êtes prêtes à jurer que nulle pétillante serveuse ne se tient juchée sur le bar italien. Les champignons des pizzas ne doivent pas être bien catholiques.

 

Monsieur le Serveur s'empare alors de la poudreuse à cacao en s'exclamant:

"Ah ah, la voilà, cette coquine de branleuse."

Et devant vos yeux perplexes complète doctement votre répertoire de restauration. Ce que vous appelez, donc, poudreuse (à cacao, à sucre...) est surnommé, en jargon de salle, "branlette" ou "branleuse", en référence - certes peu élégante - au mouvement de poignet que commande son usage.

 

C'est ainsi qu'un jour, tirée à quatre épingles avec votre robette en soie et votre chignon strict, vous lancerez au cuisinier, sous les yeux d'un client éberlué:

"Tiens, profite-en pour remplir la branleuse."

 

Publié dans Profession hôtelier

Commenter cet article

Charlie le b... 27/09/2010 17:07



Une des meilleures historiettes... et fort bien écrite, en plus !


Bises !



L'Arche de Porquerolles 28/09/2010 09:12



Merci Charlie! Celle-ci a eu beaucoup de succès, je le reconnais.



SVP 27/09/2010 16:58



MDR !!!!!


Ca me fait plaisir de lire tes billets, je retrouve plein de souvenirs de ces délicieux moments à Porquerolles...


des bisoux


Sophie



L'Arche de Porquerolles 28/09/2010 09:13



Merci Sophie! On rit beaucoup en ce moment, l'ambiance est très détendue et certains clients doivent avoir l'impression d'être arrivés chez les fous...  Mais ça leur plaît.



Moi, mon nombril 22/09/2010 21:39



Je me coucherai moins bête.



Fée 09/09/2010 20:34



Ce jour-là, je veux être petite souris dans un coin de la salle... c'est discret un fou rire de souris non?



L'Arche de Porquerolles 10/09/2010 09:14



Probablement. Mais un fou rire, ça doit être tonitruant, Madame, pour se propager, se répandre, faire des petits... :+)



Margareth 09/09/2010 18:04



MDR !